Le bruit peut être dû :

  • aux équipements (générateur de chauffage, générateur d’eau chaude, climatisation, ventilation)
  • aux bruits extérieurs
  • au voisinage : bruits « aériens » (voix, musique,…), bruits « d’impacts » (talons sur le parquet, objets qui tombent…)

QUELLES SONT LES DIFFÉRENTES SOLUTIONS ?

Attention ! L’isolation acoustique, pour être performante, doit être traitée en globalité.

Murs et toiture

Utiliser les isolants souples, thermo-acoustiques.

Fenêtres

Les fenêtres « asymétriques » (par exemple vitrage « 10-20-4 », c’est-à-dire  10 mm de vitrage + 20 mm d’air + 4 mm de vitrage) permettent de diminuer le bruit provenant de l’extérieur.

Elles peuvent également être très performantes du point de vue thermique, mais entraînent un surcoût à l’achat.

Si vous choisissez des fenêtres acoustiques, veillez à ce que les entrées d’air soient également acoustiques.

Ventilation

  • La certification « NF EA » est utilisée, entre autres, pour certifier la performance acoustique des entrées d’air autoréglables.
  • La certification « CSTBat Ventilation hygroréglable » est utilisée, entre autres, pour certifier la performance acoustique des systèmes hygroréglables (caisson d’extraction+ bouches d’extraction et entrées d’air).

Contenu rédigé par le Club de l’Amélioration de l’Habitat.