Les certifications sont délivrées par un organisme neutre et indépendant, à partir d’une liste d’exigences précises (on parle de référentiel). Elles garantissent une qualité globale du logement rénové, et non pas uniquement sur l’aspect énergétique.

Tour d’horizon des certifications applicables aux logements rénovés.

NF MAISONS RÉNOVÉE

Ces deux certifications reposent sur la même base d’exigences, permettant de garantir sécurité, confort, qualité des équipements et matériaux, gestion de l’eau et réduction de l’impact du chantier… Au niveau énergétique, la performance du logement après travaux doit être au moins égale à celle des logements que l’on construit actuellement.

La mention « démarche HQE » va plus loin dans les exigences environnementales et sanitaires : éco-construction,

Sont certifiées les rénovations répondant à trois critères :

  • un interlocuteur unique coordonne tous les intervenants du chantier pour atteindre l’objectif global d’une rénovation de qualité ;
  • une évaluation exhaustive de l’existant, point de départ de tout projet de rénovation, permettant de prendre en compte la spécificité de chaque situation ;
  • un contrôle en continu des travaux puis de la performance obtenue permettant la fourniture d’un certificat de conformité et d’un Diagnostic de Performance Energétique.

Ces deux certifications sont délivrées par Céquami.

Pour en savoir plus : www.cequami.fr

LE LABEL « PROMOTELEC RÉNOVATION ENERGÉTIQUE »

Promotelec est une association qui a vocation à promouvoir la sécurité et la qualité des installations électriques dans le bâtiment. C’est aussi un organisme certificateur qui délivre des labels de qualité dans les logements garantissant à leurs occupants confort, économies d’énergie et fiabilité de leur installation.

Le « label Rénovation Energétique » certifie la qualité de votre logement rénové, de l’isolation, de la ventilation, de l’installation électrique, du chauffage électrique, eau chaude sanitaire, et de l’installation de gaz.

Vous devez faire appel à un expert en rénovation énergétique (ERE) (référencés sur le site : http://www.promotelec.com/professionnels/favoriser-son-reseau.html), qui doit formuler une offre globale de rénovation énergétique (technique et économique) prenant en compte vos attentes et besoins spécifiques et permettant une démarche progressive. Il doit également vous assister dans votre demande de Label Promotelec Rénovation Énergétique.

PATRIMOINE HABITAT

Ces deux certifications de la rénovation sont délivrées par l’Association Cerqual Patrimoine.

Elles permettent de valoriser des programmes de réhabilitation en fixant des niveaux de performance à atteindre sur un immeuble complet ou un ensemble de maisons individuelles groupées.

Neuf thèmes au moins doivent être traités, notamment le management de l’opération et de l’environnement, la qualité sanitaire (air et eau), un niveau minimum de performance énergétique et maximum d’émission de gaz à effet de serre.

Les exigences de « Patrimoine Habitat & Environnement » ajoutent deux thèmes supplémentaires : la propreté du chantier et les gestes verts.

Le programme de certification Patrimoine Habitat s’effectue en deux phases :

  • Le Bilan Patrimoine Habitat réalisé préalablement identifie les points forts et les points faibles de votre logement. Il détermine son potentiel d’amélioration ;
  •  La certification proprement dite, intervient au stade de la conception et à l’issue de celle-ci. On procède à une évaluation.

A la réception des travaux, des contrôles de conformité sont réalisés pour valider la certification obtenue.

LA POSSIBILITÉ D’AJOUTER À CES CERTIFICATIONS UN LABEL DE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

Toutes ces certifications garantissent déjà une bonne performance pour des logements rénovés, mais il est possible de viser des résultats plus ambitieux. Il faut alors demander l’une de ces deux options, pour lesquelles le niveau de consommation doit être inférieur à un certain seuil, dépendant de la localisation et de l’altitude du logement :

  • Haute Performance Energétique (HPE) : le seuil maximal est de l’ordre de 135 kWh/m² et par an,
  • BBC Rénovation (BBC : Bâtiment Basse consommation) : seuil de l’ordre de 72 kWh/m² et par an, soit le niveau de performance exigé aujourd’hui pour les logements neufs.

À titre indicatif, le seuil de consommation maximale exigé aujourd’hui pour les logements neufs s’élève à 45 kWh/m²/an dans la Drôme.

Contenu rédigé par le Club de l’Amélioration de l’Habitat.