Le Programme d’Intérêt Général (PIG) engagé par la Communauté d’agglomération Valence Romans Sud-Rhône-Alpes permet de solliciter des subventions importantes.

Sont concernés :

  • les propriétaires occupants à ressources modestes pour la rénovation thermique, la réhabilitation et l’adaptation du logement aux personnes à mobilité réduite.
  • les propriétaires bailleurs qui conventionnent leur logement avec l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat) pour des travaux de mises aux normes de logements vacants en mauvais état ou des travaux de rénovation thermique.

+ de détails sur cette page

Le gouvernement annonce pour cette année une forte relance de son action en faveur des économies d’énergie. En conséquence, les plafonds de ressources pour bénéficier des subventions pour l’éco-rénovation sont augmentés et les subventions sont étendues aux accédants à la propriété.

Informations auprès de Soliha Drôme (nouveau nom du Cald) qui tient des permanences à Valence, Bourg-lès-Valence et Romans :

Numéro vert : 0 800 300 915

Image7  Image8
Rénovation effectuée à Valence dans le cadre du PIG

Le PLH (programme local de l’habitat) est le principal outil de définition d’une politique de l’habitat sur un territoire intercommunal.

Élaboré en partenariat avec l’ensemble des acteurs locaux, il définit les objectifs et principes de la collectivité pour répondre aux besoins en logements et indique les moyens pour y parvenir.

Document stratégique, il porte tout à la fois sur le parc public et privé, sur la gestion du parc existant et des constructions nouvelles et sur l’attention portée à des populations spécifiques.

Il doit couvrir l’intégralité du territoire des communes membres et est établi pour une durée de six ans.

L’Agglomération conduit depuis 2015 la révision du PLH de Valence agglo, en vue de l’étendre aux 51 communes de l’Agglomération à partir de 2017.

Grandes orientations retenues

> Orientation 1 : Renforcer les centralités

Réaffirmer le développement du parc dans les centralités urbaines à proximité des services en y favorisant la construction et la réhabilitation.

> Orientation 2 : Construire la diversité

Proposer un parc de logements diversifié pour permettre à chacun de réaliser son parcours résidentiel. Cette diversité permet d’offrir une variété de logements, en termes de taille, de statut d’occupation (accession, location), de forme d’habitat et de mode de financement (libre, maîtrisé, social) tout en veillant à une répartition homogène et équilibrée sur tout le territoire. Elle favorise ainsi le développement de la mixité sociale et générationnelle.

> Orientation 3 : Réhabiliter durablement et adapter les logements au handicap et vieillissement

> Orientation 4 : Accueillir les publics les plus fragiles : répondre à leurs besoins spécifiques sur le plan économique et social